La Turquie, un pays aux multiples facettes

Ballons en Turquie

Point d’intersection entre le continent européen et le continent asiatique, la Turquie est un pays transcontinental baigné par la mer Noire au nord, par le bassin Levantin au sud et par la mer Égée à l’ouest. Elle partage ses frontières avec la Syrie, la Grèce, la Géorgie, la Bulgarie, l’Azerbaïdjan, l’Arménie, l’Irak et l’Iran. De la chaine Pontique, aux plateaux de Bithynie en passant par le Taurus jusqu’au haut-plateau arménien, la Turquie déploie des paysages agréablement contrastés. Pour capter l’âme du pays, la visite de ses villes à l’identité culturelle bien marquée est un impératif.

Ankara, la bouillonnante capitale de la Turquie

Ankara, la capitale de la Turquie elle est réputée pour ses arts de la scène et accueille l’opéra et le ballet d’État, l’orchestre symphonique présidentiel et plusieurs troupes de théâtre nationales. Elle  relate l’histoire du pays à travers ses sites d’intérêt à l’image du musée Ethnographique. Il abrite un nombre incroyable d’objets typiques comme des tapies, des céramiques, des instruments de musiques et des costumes qui vous emmènent à la découverte de l’époque ottomane et Seldjoukide. Le temple d’Auguste, le monument de Victoire et le monument de la République sont aussi incontournables.

Istanbul, une des plus belles haltes de la Turquie

Istanbul s’impose également comme une ville étape lors d’un séjour en Afrique du Sud. A cheval entre l’Europe et l’Asie, il jouit d’un emplacement stratégique. Sa vieille ville reflète les influences culturelles des nombreux empires qui ont régné sur Istanbul. Dans le quartier de Sultanahmet, l’hippodrome en plein air datant de l’époque romaine a accueilli des courses de chars pendant plusieurs siècles, et des obélisques égyptiens sont toujours debout. L’emblématique musée byzantin Sainte-Sophie comprend un imposant dôme du VIe siècle et des mosaïques chrétiennes rares. La tour de Galata, la Mosquée Bleue, la citerne basilique et le Palais de Topkapi sont aussi des curiosités à ne pas manquer.

Une parenthèse culturelle inoubliable à Kayseri

Point de départ parfait pour toute escapade dans la Cappadoce, Kayseri conserve de nombreux monuments ottomans et seldjoukides.  La meilleure façon de découvrir cette ville est de flâner dans le centre afin de s’imprégner de son architecture ottomane et seldjoukide. Parmi les sites à ne pas manquer à Kayseri, la Grande Mosquée se démarque par ses briques rouges. Édifiée au cours de l’année 1140, elle représente la plus ancienne mosquée du pays. Impossible de quitter la ville sans avoir fait un tour par le musée archéologique. Établi dans un bâtiment à l’architecture moderne, le site abrite une magnifique collection d’objets anciens. Les plus curieux poursuivront leur visite jusqu’au site de Göreme qui s’étire sur environ 9,5 hectares. Comptant plusieurs églises troglodytes, il est considéré comme le plus grand centre religieux de la Cappadoce. Surtout, n’hésitez pas à tester la cuisine de Kayseri, dont le plus succulent est le mantin, ce plat à base de pâtes, de viande et d’épices. Le pastirma ravira aussi vos papilles. Il s’agit d’une recette à base de bœuf haché.

 

Pour aller en Turquie, il faudra comprendre et parler le turc, la langue officielle du pays. Cependant, si vous n’avez que quelques notions de cette langue, les cours d’anglais à Paris que vous avez suivie chez Angelio Academia peuvent largement vous aider pour communiquer avec la population locale.

 

Laisser un commentaire