Le rêve français de Canada face à la réalité des visas

émigration au canada

De plus en plus de familles françaises souhaitent s’installer au Canada. Les perspectives d’emploi et la formation estudiantine y sont présentées comme meilleures. La publicité intense qui est faite depuis quelques années auprès des français oublie toutefois de mentionner un élément, décrocher un visa de résident permanent est loin d’être aussi évident que d’obtenir un visa Canada tourisme.

Visa Canada, à la poursuite du rêve canadien

Comme c’est le cas pour de nombreuses familles, le rêve canadien naît véritablement à la suite d’un voyage d’agrément. Comme on peut le voir sur autourdublog.fr, le pays possède plusieurs attraits. Combinés à la publicité intensive que le Québec fait quant aux opportunités dont peuvent bénéficier les français, d’avoir un visa Canada pour vivre dans le pays devient alors le souhait de ces familles.

Le phénomène est en nette augmentation. Des parents dans la quarantaine qui sont habituellement commerçants avec de jeunes enfants, et qui n’hésitent pas à tout abandonner dans l’espoir d’une vie meilleure. Pour ces familles, la France n’est pas loin d’être en décadence. De vivre au Canada représente alors de réelles opportunités pour ces familles qui une fois sur place vont de désillusion en désillusion.

Visa Canada, un processus complexe et coûteux

Obtenir un visa Canada permanent est un processus complexe qui entraîne par ailleurs des dépenses conséquentes. Les règles d’immigration sont assez strictes, et dans leur application très loin de l’idée que de nombreux français s’en font. Si opportunités d’emploi il y a, obtenir un visa de travail puis trouver effectivement un boulot relève parfois du parcours de combattant.

Certains couples pour avoir ce précieux visa Canada de travail mettent en plus des enfants un conjoint aux études. Ainsi, en tant que conjoint d’étudiant, il est plus évident d’avoir un boulot. La paie n’est cependant pas toujours à la hauteur des attentes, et parfois de très loin inférieure à ce qu’ils gagnaient en France. Pourtant il faut vivre avec, et c’est sans compter le coût des démarches administratives.

Visa Canada, entre découragement et persévérance

Face à la dure réalité du visa Canada, on rencontre plusieurs familles partagées entre l’envie d’abandonner et la volonté de continuer de se battre. Cette dernière prime habituellement, la plupart ayant déjà investi de lourdes dépenses dans leur quête du rêve canadien. On estime en effet à 25 000 euros la moyenne des dépenses en moins d’une année. Pour atteindre l’objectif de départ, de nombreuses familles font alors appel à des avocats spécialistes en immigration.

Ces derniers ont une meilleure connaissance des règles et des procédures d’immigration. Les salles d’attente de leur bureau se trouvent ainsi bondées de familles dont certaines essayent sans succès depuis plusieurs années d’avoir le statut de résident permanent. Selon ces avocats, la responsabilité de cette situation revient au gouvernement qui n’informe pas à suffisance sur la réalité de l’obtention d’un visa permanent.

Si pour les ressortissants français obtenir un visa Canada tourisme est aisé, rapide et peu coûteux, la réalité est différente une fois qu’on souhaite immigrer dans le pays. Si vous nourrissez pareil projet, prendre connaissance des règles d’immigration présentées et se les faire expliquer par un avocat spécialisé en la matière est une première chose à faire avant d’entamer toute autre démarche.

Laisser un commentaire