Réduire son empreinte carbone en voyage, c’est possible

homme en voyage

Chaque année, le trafic aérien est de plus en plus important, le nombre de touristes dans le monde ne cesse d’augmenter et de nombreux pays et lieux touristiques sont mis en danger. Pire encore, le tourisme est responsable d’une part très importante des gaz polluants rejetés dans l’atmosphère. Pourtant, il est possible de moins polluer sans renoncer au plaisir du voyage.

Apprendre à voyager moins loin

Le principal problème que pose le tourisme de masse, c’est qu’il a totalement aboli les frontières du possible en s’appuyant sur l’essor du trafic aérien. Résultat, il est devenu normal pour tous les citoyens des pays les plus développés de traverser le monde en quelques heures pour passer quelques jours à l’étranger.

Pourtant, il y a beaucoup d’endroits à découvrir et qui se trouvent juste à côté de chez nous. Une magnifique commune comme Annecy ou d’autres régions paradisiaques au bord de la mer et à la montagne ne se trouvent qu’à quelques heures de train de n’importe quelle ville de France. Bien sûr, il faut également se débarrasser du besoin de reconnaissance social qui nous pousse à mettre en avant des voyages à l’autre bout du monde parce qu’on les estime plus intéressants.

Apprendre à voyager plus lentement

Évidemment, si vous voulez parcourir le monde et découvrir des cultures très éloignées des nôtres, vous pouvez tout de même vous rendre à l’autre bout du monde. Cependant, pour réduire votre empreinte carbone, vous devez aussi apprendre à voyager plus lentement. Ainsi, rejoindre l’Asie du Sud-Est peut devenir l’occasion de traverser et découvrir l’Europe et l’Asie.

Pour cela, il faut donc privilégier les moyens de transport plus lents et moins polluants, mais il faut aussi avoir la curiosité de parcourir de longues distances. Le voyage devient alors autant une expérience de déplacement qu’un lieu à rejoindre pour le découvrir. Certains voient même dans cet amour du mouvement la différence fondamentale entre le touriste et le voyageur.

Apprendre à s’intégrer à la vie locale

Le tourisme est une industrie gigantesque qui a accéléré le développement de nombreux pays et changé la vie de leurs habitants en moins d’un demi-siècle comme aucune industrie n’avait réussi à le faire auparavant. Cependant, au cœur du tourisme réside un paradoxe gênant : il détruit la particularité de chaque lieu, alors même que cette particularité est ce qui attire les touristes.

Un tourisme respectueux, c’est donc un tourisme qui s’intègre davantage dans les coutumes locales et qui n’essaye pas de modifier le fonctionnement d’un pays pour qu’il convienne à ses besoins spécifiques. Sélectionnez donc attentivement les activités que vous ferez et les endroits où vous choisirez de rester pour encourager une forme respectueuse de tourisme.

Laisser un commentaire